Bricolage : Travail peu rentable fait de ses mains en amateur et avec ingéniosité.

Erotique : Relatif à l'amour physique, à la sexualité.

 

Attention ! Même accompagné, ce spectacle se regarde seul et s'impose dans le jardin secret de chacun.

 

Presque une centaine d'années à eux deux et toujours actifs à la Serre et au Jardin, ils explorent enfin la vie, leurs corps et la sensualité. Richesse de plaisirs.

Rien de ce qu'ils méconnaissent ne les intimide. Alors, en toute naïveté et avec leur cirque pour bagage, ils partent déflorer ce monde merveilleux et sans limites. Avec ingéniosité, ils construisent leur luxure.

Entre leurs mains : ficelles, rideaux, planches et ballons fabriquent des rêves de rondeurs, de longueurs et autres jeux de peau. Ces bricoleurs d'illusions imaginent la femme et la suggèrent par des détails qu'ils devinent. La pudeur est encore loin, insoupçonnée, inutile.

L’un est rond, nonchalant, voyeur gentil et à peine vicieux. L’autre est long, perpétuellement agité, il ne perçoit rien des images maladroites ou obscènes, pour quiconque aurait les idées mal placées.

Ni vulgaires ni pervers, ces deux hommes se jouent de la différence des genres. La dérision, la poésie et l'absurde sont peut-être leurs meilleurs atouts de séduction.

 

N'interprétez pas mal ce que vous pensez voir, vous vous trompez sûrement déjà !

 
Le Courrier (CH)

Déshabillages lascifs, dentelles affriolantes, oeillades libertines, passez votre chemin : Ici, quand le strip-tease s’achève, le corps a lui aussi disparu. Et les regards évoqueraient plutôt, tendres et pudiques, de vagues hontes ou des sensualités offensées.

L’Est Républicain (FR)

C’est désopilant, souvent drôle, parfois tordant, jamais gras.

Ouest France (FR)

La séance d’effeuillage révèle des corps invisibles et quand ceux–ci s’exhibent quasi nus en scène, c’est dans une grâce pudique et offensée. Des objets détournés évoquent assurément la sexualité, chaises illuminées, ventouses de plombier, latex emmêlé, ballon à enlacer, mais avec une finesse qui touche au graphisme le plus épuré. Dans un mime muet, le duo parle de choses qui se passent sous la ceinture ; et pourtant rien n’est vulgaire, rien n’est choquant. Les ficelles que les acteurs tirent font dans la dentelle ; et l’érotisme qu’ils suggèrent prête à sourire plutôt qu’à  s’offenser.

24 Heures (CH)

Pour contrer un érotisme omniprésent dans la publicité, la mode ou encore la culture, deux hommes de cirque ont décidé d'en faire un surprenant détournement. (...) Seuls sur scène, les deux complices muets bricolent un spectacle minimaliste, avec un maigre chapiteau (un rideau rouge accroché à une structure métallique), et quelques accessoires (un gros ballon, des ventouses, de la ficelle et des chaises), dont ils s'amusent à découvrir toutes les potentialités érotico-malicieuses. Bricolage Érotique met en danger le corps, le montrant dans sa vulnérabilité et sa banalité la plus pitoyable. (...) Le spectacle n'est pas sans délivrer de beaux instants, dans la fragilité poétique ou l'allusion audacieuse. Ainsi du show, très chaud, de deux chaises qui s'en donnent à coeur joie dans l'énumération du Kamasutra.

Un spectacle qui se savoure dans sa propre tête.

La Tribune (CH)

Loin des clichés éculés de la pin-up languide et des affiches aguicheuses, Jean-Paul Lefeuvre

et Didier André font de l'embarras des corps une chorégraphie pudique et émouvante. {...}

Avec eux, la chair est enfin gaie !

 

BRICOLAGE

ÉROTIQUE

Conception et interprétation

Didier ANDRÉ &
Jean-Paul LEFEUVRE

Coproduction Cirque-Théâtre d'Elbeuf (Centre des Arts du Cirque de Haute-Normandie), Centre Culturel de L'Agora de Boulazac, Avec le soutien du Théâtre Vidy-Lausanne, du Théâtre d'Auxerre et du CCPO d'Oloron-Sainte-Marie, Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la DRAC Bourgogne

  • Création 2007

  • Spectacle en salle

  • Durée 75 mn sans entracte

  • A partir de 7 ans

Spectacle accessible

aux malentendants

 

© 2019 Atelier Lefeuvre & André