Petit cirque bestial et intime sous une serre

Deux acrobates effarés alignent les coups de folie miniatures

Alexandre Demidoff

Le Temps (CH)

Ils nous reçoivent dans leur serre. Une plaque de gazon synthétique leur sert de terrain de jeu. Une centaine de spectateurs s’agglutinent de part et d’autre. Didier André et Jean-Paul Lefeuvre sont les jardiniers de service. Ils ont d’ailleurs planté à chaque coin de leur plate-bande comique un bouquet d’amoureux transi, oeillets rouges et tournesols minuscules. 

 

L’un somnole sur son hamac. L’autre, slip noir sur chair ferme, remue ciel et terre pour tirer de sa torpeur son acolyte. Le voici qui fait valser, en guise de préambule, une brouette prolétaire, pendant qu’un magnétophone libère un standard sirupeux. Du miel dans la sueur.

 

Tout est là : dans cette prouesse foraine et dans cette vague légère de mélancolie. 

La Serre est donc un cirque intime. Trente minutes à peine de frissons, qui valent toutes sortes de fantasias sur des pistes plus m’as-tu-vu.

 

Il y a vingt-cinq ans, ces deux-là faisaient partie du Cirque O, spectacle en forme de manifeste, qui chassait l’animal de la piste et injectait du venin dans le corps des acrobates, suppliciés ou bourreaux. C’était un cirque cruel et culotté. Des histoires de fou qui nous ressemblaient. 

 

Aujourd’hui la paire préfère les coups de folie miniatures. On voit par exemple un athlète-gentleman, mains collées au sol, pieds dressés vers le ciel, étirant ses jambes et déclenchant un meuglement de vache. C’est bestial et enfantin. Toute l’âme du cirque dans une extension sonore.

 

Tages Anzeiger (CH)

 

Mais les 30 mn sont déjà passées. Elles sont marrantes et absurdes, originales et parfois épatantes.[...]

La Serre est un biscuit apéritif qui a un goût de "revenez-y".

 

 

Le Journal dans la Rue (FR)

 

La cigale et la fourmi réunies. Leur couple donne souvent naissance à des numéros de jonglage et d’acrobaties qui tournent souvent à l’absurde. Du cirque poétique et drôle. A voir absolument.

 

Vers l’Avenir (B)

Un authentique marathon de la performance inutile. Le bon goût du dérisoire,

voilà ce que l’on cultive sous la Serre.

Volkskrant (NL)

 

Par sa constance et son humour, la Serre se détache bien au dessus

des offres habituelles du festival d'été.

 

Le Midi Libre (FR)

 

Deux olibrius qui réussissent à vous plier en sept de rire

par une simple acrobatie du sourcil droit [...] Démentiel ! 

 

La Montagne (FR)

 

Si souvent le public éclate de rire devant leurs mimiques, c’est finalement une grande tendresse

qui se dégage du spectacle. Une poésie, acrobati-quotidienne, qui vous laisse mi-gai, mi-rêveur.

 

La Serre

Conception et interprétation

Didier ANDRÉ &
Jean-Paul LEFEUVRE
  • Création 2001

  • Spectacle sous serre

  • 106 places (Bi-frontales)

  • Durée 30 mn (3 fois/jour)

  • A partir de 7 ans

2 emplacements pour PMR

Spectacle accessible

aux malentendants

 

© 2019 Atelier Lefeuvre & André